En route vers Tafraout

Samedi 8 février 2020:
Après avoir fait les services et le plein d’eau nous reprenons notre route qui s’avère superbe bien qu’assez étroite. Elle ne pose cependant aucun problème, elle serpente dans la montagne et traverse les villages. Dans un de ceux-ci, un adolescent descend en courant et se plante devant nous, il n’a pas l’air souriant et demande une pièce ou des cigarettes. Comme recommandé dans les guides, nous poursuivons notre chemin.

Il y a de temps en temps des tentes de nomades installés avec leurs chèvres dans les maigres pâtures. Les paysages sont magnifiques. On voit de nombreux amandiers en fleurs.

Nous arrivons à Tafraout, ville renommée pour l’huile d’argon et les amandes. Tafraout signifie qui se cache entre les montagnes. C’est la destination incontournable des camping-caristes. Entourés de blocs granitiques roses, nous nous arrêtons dans la palmeraie de Naima. On se parque comme on veut au milieu des palmiers. Un camion vient périodiquement apporter de l’eau d’une source proche, des commerçants ambulants proposent des essuies-glaces, des bâches, du pain et des pâtisseries etc.

Tous les artisans locaux se sont également spécialisés dans les réparations, entretiens et installations d’accessoires pour les camping-cars.

Nos amis commandent l’installation d’un second panneau solaire de 100 watts pour 150€, un travail de tôlerie peinture de leur pare-chocs. Nous appelons Rachid Froid qui viendra demain de Tiznit pour réparer notre frigo.

L’endroit est réellement magique et on comprend qu’il plaise autant.

Les amandiers fleurissent habituellement en janvier-février, et colorent la ville de Tafraoute de teintes vives et éclatantes. Mais depuis quelques années, ils sont parfois en fleurs dès le mois de décembre, la sécheresse provoquant leur floraison précoce. Pour célébrer ce signe avant-coureur du printemps, des fêtes sont organisées en février avec danseurs, musiciens et conteurs. La floraison des amandiers se fait entre décembre et février ; les dates ci-dessous sont données à titre indicatif, car la floraison des amandiers est soumise, on l’a dit plus haut, aux conditions et aux aléas climatiques. (Contribution de Liliane).

Après nous être installés, nous partons visiter la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.