Ouarzazate

Mercredi 19 février 2020:
Il a fait froid la nuit avec un ciel dégagé parsemé d’étoiles. A 6H30, pas un nuage mais quand le jour se lève les nuages sont nombreux.

Nous redescendons sur Boumalne pour prendre la route de Ouarzazate au nom magique. Nous parcourons la vallée des roses où on trouve de nombreuses distilleries qui vendent les essences’ arômes et autres produits parfumés à la rose.

Nous atteignons Ouarzazate, souvent appelée la porte du désert, en début d’après-midi. Nous nous installons au camping municipal, proche du centre.

Nous visitons la célèbre Kasbah de Taourirt qui a souvent servi de lieu de tournage de films. Un pseudo musée du cinéma lui fait face.

En face de la Kasbah, il y a un très étonnant marché artisanal. Lorsqu’on franchit la porte d’une de ces boutiques, on trouve un dédale de pièces remplies d’objets divers constituant des véritables cavernes d’Ali baba. Les commerçants proposent de nombreux objets locaux: poterie, objets en pierre, produits textile ou cuir (sacs, babouches etc.) ainsi que des épices… incontournables! Le produit phare de la ville est: les tapis ! Fabriqués par la tribu des Ouzguita, ils portent parfois leur nom ou celui de tapis du djebel Siroua. Il faut bien sûr tout marchander durement comme il se doit.

Le soir, nos amis Georges et Marie-France viennent nous retrouver, de retour de leur escapade à Merzouga. Nous prenons l’apéro ensemble car ils nous quittent demain pour rentrer au pays.

Jeudi 20 janvier 2020:
Nous retournons dans le centre pour faire quelques emplettes dans un bazar local avant de rentrer au camping pour déjeuner., nous avions commandé des couscous et des tagines au citrons confits. On avait lu que le couscous était fameux ce que nous confirmons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.