Taliouine, la ville du safran

Samedi 22 février 2020:
La nuit fut fraîche et le chauffage bien nécessaire à notre réveil. Il ne faut pas oublier que nous sommes à 1.250 mètres. La nuit fut également très agitée pour la horde de chiens errants qui entoure le camping.

Nos voisins bruyants….

Nous reprenons la route vers Agadir. La route traverse la montagne et suit de longues lignes droites tracées sur des plateaux parfois à plus de 1.800 mètres. Il y a peu d’habitants, quelques troupeaux et des nomades.

Au début de la route, nous croisons une station service qui semble sortir tout droit du désert du Nevada. Après quelques recherches sur Internet, il s’agit du décor qui a servi au tournage d’un film d’horreur.

Nous traversons Tazenakht, ville du tapis berbère, sans nous arrêter.

La route devient de plus en plus belle mais il fait aussi de plus en plus froid.

Nous arrivons en fin de matinée à Taliouine où nous nous installons au camping contigu à l’auberge du Safran où nous irons déjeuner. Très bon repas, il y a du safran dans tout y compris dans le thé.

L’après-midi, nous partons visiter le village et quelques coopératives qui produisent le safran. La récolte se fait en octobre et aucune fleur n’est visible dans les champs environnants.

2 réponses sur “Taliouine, la ville du safran”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.