Budapest, perle du Danube, nous y sommes 🤩.

Jeudi 23/5/2024
Il n’a pas plu la nuit passée et le soleil est déjà là à notre réveil. Après les services, nous partons pour la Hongrie proche. Je devrais racheter un boîtier de plus et l’alimenter pour circuler sur les autoroutes. L’Europe devrait se pencher sur un système unique comme l’application sur Smartphone pour la Pologne. Nous ne prendrons pas les autoroutes et nous passerons de la vignette pour Norbert et du boîtier HU-GO pour Trankilou.

Belle route pour quitter Vienne, nous traversons de jolis petits villages, peu de relief. Alors que nous n’en avions pas vue jusqu’ici et pensions qu’il n’y en avait pas en Autriche, nous découvrons quelques éoliennes. Un peu plus loin, il y en a à perte de vue dans toutes les directions.

Nous passons la frontière et on remarque immédiatement aux trous dans la route que nous sommes en Hongrie. On manque un premier bureau de change et on regrettera de ne pas s’y être arrêté. L’€ vaut 381 forint (HFU). Il va falloir s’habituer aux grosses coupures, un plein de ma bouteille de GPL me coûtera plus de 9.000 forints (23,60 €).

Panique après ce passage de frontière, nos smartphones affichent tous « pas de service », ils refusent de se connecter au réseau hongrois. Au bout de plusieurs dizaines de minutes, ils finiront par se connecter enfin. Le plus récalcitrant (le mien) nécessitera que je l’éteigne et le rallume avant d’enfin accrocher le réseau hongrois.

A Györ, arrêté au feu, le moteur de Norbert éteint par le start and stop refuse de redémarrer. Je fais demi-tour et reviens me mettre derrière lui avec les 4 clignotants. Norbert place son triangle derrière Trankilou. Nous sommes bloqués au milieu de l’avenue et tout le trafic doit nous contourner.

La tension de la batterie affiche 13,6V mais quand on essaye de démarrer, le démarreur tourne avec difficultés et la tension tombe à 6 Volts. Nous contrôlons les cosses qui sont correctement serrées. Pour pouvoir mettre mes câbles de démarrage, je devrais garer Trankilou à contre-sens contre son camping-car, avec la circulation c’est impossible. Norbert appelle son assistance qui n’arrive pas à nous localiser malgré les coordonnées GPS. Ils vont nous envoyer un dépanneur mais cela va prendre du temps.

Au bout d’une demie-heure, Norbert actionne le démarreur et miracle le moteur redémarre comme si de rien n’était. Impossible de savoir ce qui s’est passé. Norbert désactive le start and stop et nous dégageons le carrefour. Un peu plus loin, nous nous arrêtons pour déjeuner, Norbert arrête et redémarre plusieurs fois son moteur sans aucune difficulté, la batterie est bien chargée, cela n’avait donc rien à voir avec sa charge. Norbert annule la demande d’assistance et nous reprenons la route après déjeuner.

On roule moins bien sur les petites routes et nous n’arrivons qu’en fin d’après-midi à Budapest fort encombrée par un trafic dense.

Nous avons trouvé sur Park4Night un bivouac avec point de vue sur le Danube. Dans les bois proches, je peux balader les chiens sur les sentiers qui vont vers la citadelle.

La police passe et nous salue, il n’y a pas d’interdiction, nous y passerons donc la nuit. Vers 22H30, un résident frappe à ma porte et me demande en anglais de dégager. Il me dit que nous ne pouvons pas garer là, que c’est réservé aux résidents. Je lui propose d’avancer ou reculer un peu pour lui faire de la place mais il n’en démord pas, je dois partir tout de suite. Je lui réponds que nous partirons demain matin, qu’il n’y a aucune interdiction et que la police est passée et ne nous a rien dit. Devant ces évidences, il se calme et devient plus sympa, si nous partons demain matin, tout va bien.

Belle vue de notre bivouac, des voitures passent de temps en temps et des locaux s’arrêtent pour faire des photos du point de vue. Demain, il nous faut trouver un camping où parking gardé avant de changer de l’argent et partir visiter la ville.

3 réponses sur “Budapest, perle du Danube, nous y sommes 🤩.”

  1. Bonjour à vous,
    Nous roulons sur les autoroutes allemands en direction du Danemark et j’apprécie de lire et voir les photos.
    Profitez des bains thermaux à Budapest !
    Nous venons d’apprendre qu’un équipage du voyage pays Baltes a du abandonner à cause d’une panne importante.
    Bonne journée

    1. Bonjour Marylène,
      Merci pour ton gentil message. Beaucoup de choses à voir à Budapest, nous avons pris des tickets de bus pour voir un maximum, on verra pour les thermes.
      Vraiment désolé pour la panne importante de cet équipage. Toujours moche et compliqué, une panne loin de chez soi, on a déjà donné dans ce registre. Dans le cas de Norbert, c’est surtout désolant car son camion est très récent et pourtant capricieux.
      Bon voyage au Danemark, encore une destination proche et pourtant méconnue.
      Amitiés à vous deux 😎

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.