Konya et les derviches tourneurs 🤯

Vendredi 27 septembre 2019

Aujourd’hui nous n’aurons pas beaucoup de kilomètres à parcourir pour rejoindre notre prochaine étape. Nous en profitons pour passer par le marché proche, beaucoup de légumes à des prix locaux. Un kilo de mandarines coûte 40 centimes, un kilo d’ail 4,80€, etc.

Quelques kilomètres plus loin, nous rejoignons la banlieue de Konya où la municipalité de Karatay offre aux camping-cars une aire full service avec électricité gratuite. Nous croisons des Chtis en partance pour l’Iran, Oman et l’Arabie Saoudite.

Nous rejoignons le centre de Konya en taxis (0,80€/personne) et nous baladons vers le Bazar de la ville. A cinq cent mètres du bazar, un Turc nous informe que le vendredi, il est fermé.

Nous repartons vers le musĂ©e de l’ordre mevlevi des derviches tourneurs. Nous finissons par le trouver après quelques « longcourcis Â».

En chemin nous croisons un orchestre et de nombreux Glutton qui nettoient la ville.

Nous arrivons au musée mausolée et chaussons des protections chaussures pour y entrer. Beaucoup de pèlerins sont en prière au milieu des touristes.

Demain nous aurons une journée libre avant d’aller voir la cérémonie du Semâ des derviches tourneurs. Les membres de cette loge pratique le soufisme une forme tolérante et pacifique de l’Islam.

Une rĂ©ponse sur “Konya et les derviches tourneurs 🤯”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.